Glossaire

De la définition de l'atome à celle de la ville, tout ou presque peut se rapporter à la thématique énergétique telle que nous la considérons. Conscients que nous ne pouvons être exhaustifs, nous vous donnons la possibilité de contribuer à l'évolution de ce glossaire en soumettant ou demmandant une définition dont vous auriez besoin. Une liste reprenant les termes figurant dans l'outil OPTEER est donc présentée ici et classé par ordre alphabétique.
A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z
Il y a 8 résultat(s)
Afficher
Chaîne énergétique « succession des opérations qui font passer une forme d’énergie à une autre. Une chaîne énergétique complète part de l’énergie primaire pour aboutir à l’énergie utile » (Sarlos et al., 2003). L’approche par chaîne est centrée sur les différents processus de production, consommation, transformation (dans le cas de l’observation par le biais des installations).
Chaîne énergétique territoriale Succession des formes énergétiques conditionnées par les différents stocks et processus d’énergie présents sur un territoire, du potentiel de production à la consommation par usage.
Cogénération Production simultanée d’électricité et d’une autre forme d’énergie utile (telle que la chaleur ou la vapeur) à partir de la même source d’énergie. La chaleur ou la vapeur (qui serait autrement perdue) peut être utilisée dans les procédés industriels ou pour d’autres applications de chauffage ou de refroidissement. (Office de l’efficacité énergétique du Canada)
Consommation de chauffage Comptabilise tous les types d’énergie utilisés pour chauffer un bâtiment, y compris l’électricité.
Consommation d’électricité spécifique Energie utilisée pour faire fonctionner un appareil électrique, hors chauffage.
Consommation d’énergie finale Consommation d’énergie finale - nette des pertes de distribution (exemple : pertes en lignes électriques) - de tous les secteurs de l’économie, à l’exception des quantités consommées par les producteurs et transformateurs d’énergie (exemple : consommation propre d’une raffinerie). La consommation finale énergétique exclut les énergies utilisées en tant que matière première (dans la pétrochimie notamment). (Direction Générale de l’Energie et des Matières Premières)
Consommation d’énergie primaire Satisfaction des besoins globaux d’énergie, y compris l’énergie utilisée par le consommateur final (voir Consommation d’énergie secondaire), l’utilisation non énergétique, l’utilisation intermédiaire d’énergie pour transformer une forme d’énergie en une autre (exemple : de la houille en électricité) et l’énergie consommée par les fournisseurs pour approvisionner le marché en énergie (exemple : combustible de pipeline). (Office de l’efficacité énergétique du Canada)
Il s’agit donc de la consommation finale + pertes + consommation des producteurs et des transformateurs d’énergie (branche énergie). La consommation d’énergie primaire permet de mesurer le taux d’indépendance énergétique national, alors que la consommation d’énergie finale sert à suivre la pénétration des diverses formes d’énergie dans les secteurs utilisateurs de l’économie. (Direction Générale de l’Energie et des Matières Premières)
Consommation d’énergie secondaire Satisfaction des besoins en énergie des utilisateurs finaux dans les secteurs résidentiel, agricole, commercial et industriel ainsi que dans le secteur des transports. (Office de l’efficacité énergétique du Canada)